Un avion de transport militaire A400M au décollage. Source : Airwolfhound


Fonds européen de la défense: 205 millions d’euros pour renforcer l’autonomie stratégique et la compétitivité industrielle de l’Union européenne
Bruxelles, le 16 juin 2020

Alors que le coronavirus mobilise toutes les énergies et que les adversaires de l’Europe partisans du nationalisme qui a toujours débouché sur les guerres en Europe essaient toujours de torpiller tout progrès, l’Union a trouvé les moyens de se mobiliser pour développer en commun des programmes militaires qui assureront son autonomie face aux grandes puissances : Etats-Unis, Russie, Chine,…. L’Europe politique progresse alors qu’au plan économique des efforts communs considérables sont assurés par les Etats, la Banque centrale européenne, la Commission européenne et différents organes européens.

l’heure n’est plus aux divisions mais aux avancées concrètes.

Selon un communiqué du 16 juin 2020, la Commission soutient 16 projets industriels en matière de défense et trois projets consacrés aux technologies de rupture qui seront menés à l’échelle paneuropéenneet bénéficieront d’un financement de 205 millions d’euros dans le cadre des deux programmes précurseurs d’un véritable Fonds européen de la défense: l’action préparatoire concernant la recherche en matière de défense (PADR) et le programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (EDIDP). MargretheVestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique, a déclaré : « Le Fonds européen de la défense permettra une dépense commune, donc plus performante, réduisant ainsi la fragmentation et le manque d’efficacité. Les résultats positifs des programmes précurseurs du Fonds montrent l’immense potentiel d’une coopération entre les industries de la défense, grandes ou petites, implantées dans l’une ou l’autre des régions de l’Union. » Thierry Breton, commissaire au marché intérieur, a quant à lui déclaré: « Ces projets prometteurs démontrent la capacité de l’Union à promouvoir et à soutenir la coopération entre les industries de la défense sur le territoire européen et entre les États membres. En développant des technologies et des capacités de défense de haut niveau, nous renforçons la résilience et l’autonomie stratégique de l’Union. Tous les participants à la chaîne de valeur dans le secteur de la défense, quelles que soient leur taille et leur origine au sein de l’Union, peuvent en retirer des bénéfices. Doté d’un niveau de financement adéquat, le Fonds européen de la défense permettra d’étoffer considérablement ces premiers succès. » Les résultats confirment que le Fonds européen de la défense constitue en effet un programme au pouvoir d’attraction important qui a un impact positif sur la coopération et qui contribue à l’autonomie stratégique de l’UE. Ces projets viennent s’ajouter aux 15 projets de recherche déjà financés depuis 2017 grâce à la PADR et au soutien direct qui sera apporté à deux projets de grande envergure (le drone MALE et le projet ESSOR).