Chers lecteurs, un article inhabituel sur ce blog pour vous évoquer une exposition coup de coeur qui est proposée actuellement au musée d’Orsay à Paris.

Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky

Lien à l’expo

Cette exposition met en lumière que les peintres de la deuxième partie du XIXè siècle et à partir de Monnet ont cherché dans une quête artistique à découvrir la spiritualité dans la nature et l’art. Dans un siècle du positivisme triomphant, ils se sont attachés au sens de la nature et de l’univers au-delà de la technique et ont peint des oeuvres éblouissantes et de grande intensité.

Une découverte qui nous fait aussi redécouvrir notre passé et le sens de la vie.

Edouard Pflimlin

 

Résumé :

Rechercher un ordre situé au-delà des apparences physiques, dépasser les réalités matérielles pour approcher les mystères de l’existence, expérimenter l’oubli de soi-même dans l’unité parfaite avec le cosmos… L’expérience mystique a tout particulièrement inspiré les artistes symbolistes de la fin du XIXe siècle qui, en réaction au culte de la science et au naturalisme, ont choisi de suggérer l’émotion et le mystère.
Le paysage apparaît alors aux artistes comme le support privilégié de leur quête, lieu par excellence de la contemplation et de l’expression des sentiments intérieurs.

Ainsi, l’exposition, organisée en partenariat avec l’Art Gallery of Ontario de Toronto, explore le genre du paysage, à travers les oeuvres de Paul Gauguin, Maurice Denis, Ferdinand Hodler, Vincent Van Gogh notamment, mais présente aussi des peintres d’Amérique du Nord comme Giorgia O’Keeffe ou Emily Carr, moins connus du public français.
La contemplation, l’épreuve de la nuit ou de la guerre, la fusion de l’individu dans le cosmos, l’expérience des forces transcendantes de la nature : autant d’étapes d’un cheminement mystique que l’exposition suggère de parcourir.