Federica Mogherini
La haute représentante de l’Union pour la politique extérieure, Federica Mogherini.

La chef de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini a appelé mardi les Européens à « investir » et « coopérer » plus en matière de défense et de sécurité, dans sa stratégie globale pour l’action extérieure du bloc. « Il est urgent d’investir dans la sécurité et la défense », juge la Haute représentante européenne dans ce document de référence de 32 pages, dont la publication prévue de longue date est intervenue au sommet consacré à la sortie à venir du Royaume Uni, seule vraie puissance militaire de l’UE avec la France.

« Nous devons exercer nos responsabilités ensemble, en tant qu’Européens, et nous ne pouvons faire cela qu’ensemble », a insisté Mme Mogherini avant de présenter le texte aux dirigeants, tout en reconnaissant que le Brexit créait de « l’incertitude » et du « chaos ».

« Tout l’éventail des capacités de défense est nécessaire pour faire face aux crises extérieures, renforcer les capacités de nos partenaires et pour garantir la sécurité de l’Europe », plaide le texte de référence. « Notre époque est en proie à une crise existentielle, tant à l’intérieur de l’Union européenne qu’à l’extérieur. Notre Union est menacée », souligne son préambule. « Aujourd’hui, le terrorisme, les menaces hybrides, le changement climatique, la volatilité économique et l’insécurité énergétique mettent en danger nos peuples et notre territoire », affirme-t-il, appelant les Européens à « un changement de dimension ».

Le document cite de nombreux exemples où l’UE devrait « prendre plus de responsabilités ». Il évoque notamment des opérations pour aider le futur corps européen de garde-frontières « afin de renforcer la protection des frontières et la sécurité maritime » et « casser les réseaux de passeurs » en pleine crise migratoire.
La stratégie met aussi l’accent sur « l’investissement et la solidarité dans la lutte antiterroriste » et la protection contre les cyberattaques.

Même si c’est une matière souveraine pour chacun des États membres, « la coopération en matière de défense doit devenir la norme », insiste cette « stratégie globale », qui remplace un texte rédigé en 2003.

L’Union européenne « s’efforcera de créer une solide industrie européenne de la défense, laquelle est essentielle pour garantir l’autonomie de décision et d’action de l’Europe », selon le texte. « Un niveau approprié d’ambition et d’autonomie stratégique est important si l’on veut que l’Europe puisse promouvoir la paix et la sécurité à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières. C’est pourquoi nous intensifierons nos efforts en matière de défense […]. Les États membres doivent traduire leurs engagements en matière d’assistance mutuelle et de solidarité consacrés par les traités en actes concrets. L’UE intensifiera sa contribution à la sécurité collective de l’Europe, en étroite coopération avec ses partenaires, à commencer par l’OTAN. »

Source : AFP